Qui est le Candida Albicans ?

Parmi la multitude de micro-organismes dans nos intestins, une espèce assez connue et qui a  souvent mauvaise réputation  :

Candida albicans est l’espèce de levure la plus importante et la plus connue du genre Candida.

C’est un organisme vivant à l’état naturel dans les muqueuses de l’être humain. Il n’entraîne habituellement aucune maladie ou symptôme en particulier.

Il est présent dans notre système intestinal où il constitue une partie de notre flore intestinale, c’est-à-dire l’éventail équilibré de micro-organismes qui nous aide à digérer les aliments et qui soutient le système immunitaire dans son travail quotidien.

Afficher l'image d'origine
A gauche levure saine, à droite la mutation pathogène

Les cellules mutées de candida émettent des déchets toxiques, tels que la neurotoxine acétaldéhyde, qui peut déclencher toute une variété de symptômes à divers endroits du corps notamment :

  • Fatigue chronique
  • Brouillard au cerveau
  • Des maux de têtes
  • Des ballonements
  • Une sensation de douleur au niveau de l’appareil génital
  • Des mycoses qui récidivent
  • Éruptions chroniques
  • Des douleurs au niveau des muscles
  • Dysfonctionnement sexuel
  • Sentiment de lassitude

Cette capacité à se métamorphoser qu’a le candida lui donne un net avantage sur les autres micro-organismes puisqu’elle lui permet de survivre à des températures et de degrés de PH très acide.

Mais Pourquoi le Candida Albicans mute t-il ?

C’est une bonne question, non ?  voici mes déductions sur le sujet :

1-Il mute déjà car les conditions du PH ont changées, c’est une manière pour lui de survivre.

2-Il mute également pour littéralement consommer les déchets accumulés parfois depuis des années, donc du mucus. 

Je pense que s’il ne serait pas là nous serions peut être déjà mort vu le degré de toxicité en quantité/qualité d’aliments que nous avons ingérés.

Je le considère comme un ami, pour moi il est inutile de se battre contre lui puisqu’il fait parti de nous, il diminuera pour entrer en symbiose avec notre flore intestinale une fois le terrain* assainit c’est à dire principalement, une fois les déchets évacués. 

Notre responsabilité est donc de changer les conditions qui l’ont fait muter afin qu’il reprenne son rôle et sa place initiale.

Cela va nous amener tout droit à parler de la plaque mucoïde…

*La notion de TERRAIN :

Le terrain est l’ensemble des liquides organiques dans lesquels baignent les cellules : le sang, la lymphe, le liquide cépahalo rachidien…l’environnement des cellules est déterminant pour leur état de santé.

Lorsque l’environnement leur est favorable, en termes de nutrition, température, PH, oxygène… les bactéries et cellules pourront alors vivre et se multiplier en symbiose (où alors en dysbiose..!)